Buscar:
Búsqueda avanzada
Buscar
  English
Español
  Français
  Italiano
  Português
INICIO BUSCAR CONTACTO
ACCESOS
Presentación
Los encuentros internacionales
Federación internacional de bibliotecas
Colofón
Los Institutos
Les Réseaux
RadioLacan.com
Lacan Quotidien
LC Express
LC Express
EFP
FAPOL
Le Champ Freudien » Fédération internationale des Bibliothèques
 

FIBOLLa Fédération internationale des Bibliothèques d'Orientation lacanienne (FIBOL) anime l'actualité de l'étude de la psychanalyse et des disciplines affines.

Elle impulse le débat et assure la circulation des publications internationales du Champ Freudien et de l'AMP.

Sa revue s'intitule Colofón (publiée par les éditions Grama à Buenos Aires, elle est disponible notamment sur http://www.gramaediciones.com.ar/component/collection/?task=view&catid=15&id=346 (Son annuaire actualisé y figure).

En synergie avec la Fondation du Champ freudien, réseau international de ceux qui se consacrent à l'étude, la diffusion et la pratique de la psychanalyse en référence à l'enseignement de Jacques Lacan et au « retour à Freud » qu'il a promu, la Fédération Internationale de Bibliothèques d'Orientation Lacanienne du Champ freudien, créée en 1990, encourage la mise en marche de Bibliothèques de psychanalyse et de disciplines affines et favorise les échanges entre elles.

Une Bibliothèque d'Orientation Lacanienne est une des modalités de travail dans le Champ Freudien. Ce qui, pour le moins, a des conséquences.

A. La FIBOL poursuit, depuis des années, une orientation politique tendant à situer les Bibliothèques comme un chaînon pratique, dans son lieu d'action lacanienne, avec les aficionados de la psychanalyse et avec l'opinion éclairée de chaque ville. Elle reprend l'expression de Jacques-Alain Miller, dans le sens de se consacrer à « l'éducation freudienne » de la population. À l'égal d'une l'École, une Bibliothèque n'ouvre pas seulement ses portes à des spécialistes : elle accueille tout autant les analystes que les non analystes.

B. Elle a une politique d'acquisitions qui donne la priorité à la psychanalyse. Les œuvres de Freud et de Lacan en constituent ses racines et son tronc, tant dans la langue qui correspond à sa situation géographique que dans ses langues originales. Ensuite, il reste à faire fructifier les différentes branches. D'un côté, les références auxquelles ces œuvres renvoient directement, celles que font partie du fond culturel classique, en plus de celles que l'on doit, plus récemment, à nos contemporains ; d'un autre, les travaux qu'elles ont rendu possibles, dus à ses élèves et disciples, ce qui nous conduit à des ramifications plus accessibles, comme les publications individuelles ou collectives (livres, bulletins, actes, etc.), surgies des différentes instances du Champ Freudien, présentes et futures. Enfin, les investigations et les travaux des disciplines que nous appelons affines. Le Champ Freudien s'inscrit dans notre actualité, de telle façon qu'on ne peut pas se dispenser de vérifier quels travaux sont susceptibles d'informer et d'éclairer son propre domaine.

C. Soutenir des polémiques, pratiquer la discussion et s'informer à de nouvelles sources sont trois directions qui permettent de maintenir le Champ Freudien du côté des lumières. Pour cela les Bibliothèques de l'Orientation Lacanienne ne peuvent seulement se contenter de mettre à la disposition des lecteurs une gamme la plus ample possible de volumes, mais devront y ajouter un engagement, particulièrement, dans l'organisation de présentations, conférences, débats et toute autre forme qui permette d'élargir le champ des discussions, à l'occasion avec des œuvres qui apparaissent, pour mettre en relief la lecture que permet d'en faire le Champ Freudien.

D. L'élucidation de la pratique analytique, sans laquelle ses fins et ses moyens pâtissent d'une atteinte inévitable, passe par une élaboration documentée, non seulement de ses propres avatars, mais aussi de l'époque dans laquelle elle est requise. Les Bibliothèques sont un instrument indispensable pour réaliser ce travail. Offrant une documentation de première main, sans laquelle ne peut se faire aucun véritable travail, que ce soit d'étude ou d'enseignement, elles mettent un trésor à la portée de tous.

E. Le débat et la critique sont partie intégrante du registre du travail en intention et ils constituent une des charnières entre ce registre et celui de l'extension. Le débat ne doit pas se réduire à un sujet interne qui touche à la cause analytique par et pour elle-même ; en particulier, il situe la dite cause dans ses relations avec la science, pour, l'ayant encore comme condition de possibilité, se distinguer d'elle et pouvoir ainsi évaluer ses conséquences. C'est dire que le travail en extension et le travail en intention se rejoignent sans pour cela se confondre.

Judith Miller

Annuaire des Bibliothèques

 

LAS ESCUELAS
DE LA AMP >>
EBP ECF ELP EOL NEL NLS SLP