Wapol.org Institut Lacan
 
 

74, rue d'Assas Paris 6e Tél. 01 45 48 56 72 - institut.lacan@gmail.com

 
 
  Mariage pour tous

Déclaration Mariage pour tous : contre l'instrumentalisation de la psychanalyse
Paris, le 13 janvier 2013

Les psychanalystes soussignés déplorent l'utilisation insistante qui est faite du savoir psychanalytique afin de cautionner, dans le débat qui agite la nation, certaines des thèses opposées au projet de loi.
En conséquence, ils se trouvent contraints de déclarer :

  • que rien dans l'expérience freudienne n'est de nature à valider une anthropologie qui s'autoriserait de la Genèse ;
  • que la structure œdipienne dégagée par Freud n'est pas un invariant anthropologique ;
  • qu'au niveau de l'inconscient, les deux sexes ne sont liés par aucune complémentarité originaire, ce qu'exprime l'aphorisme de Lacan : « le rapport sexuel n'existe pas » ;
  • qu'il revient à chaque être parlant de trouver les voies de son désir, qui sont singulières, tordues, marquées de contingence et de malencontres ;
  • que certains s'aident à cette fin d'une croyance religieuse, et que d'autres s'en passent ; un analyste n'a pas à se prononcer là-dessus.

Guy Briole, professeur de psychiatrie du Val-de-Grâce
Marie-Hélène Brousse, ancienne présidente de l'Ecole européenne de Psychanalyse
Carole Dewambrechies-La Sagna, secrétaire générale d'Uforca *
Eric Laurent, ancien président de l'Association mondiale de Psychanalyse
Anaëlle Lebovits-Quenehen, directrice de la revue Le Diable probablement
Clotilde Leguil, auteur de Sartre avec Lacan, 2012
Lilia Mahjoub, ancienne présidente de l'Ecole de la Cause freudienne
Jean-Claude Maleval, professeur de psychopathologie à l'Université de Rennes 2
Jean-Daniel Matet, président de l'Ecole de la Cause freudienne
Jacques-Alain Miller, ancien président de l'Association mondiale de Psychanalyse
* Union pour la formation en clinique analytique

Pour signer, adresser un e-mail à Anne Ganivet-Poumellec,annedg@wanadoo.fr

Brochure Group Éclaire – MPT Du mariage et des psychanalystes

Lettrer de Jacques-Alain Miller aux députés
Paris, le 31 janvier 2013

Madame la Députée, Monsieur le Député,
J'ai l'honneur de vous adresser sous ce pli une brochure dont nous espérons qu'elle complétera utilement votre information sur la question du mariage.

Les circonstances présentes sont pour nous l'occasion de constater à quel point nous avons jusqu'ici négligé de vous communiquer les travaux, les positions, voire l'existence même de l'Association mondiale de Psychanalyse, alors que celle-ci est la plus importante organisation psychanalytique dans le monde après l'IPA (International Psychoanalytic Association), dont la création fut décidée sous l'impulsion de Freud au Congrès de Nuremberg de mars 1910.

L'Association mondiale de Psychanalyse a été créée à Paris le 7 février 1992 (wapol.org). Sept Écoles et de multiples Instituts y sont affliés. L'ONU l'a reconnue comme ONG, avec le statut dit de Special Consultant.

A l'occasion du présent projet de loi, nombre de médiateurs semblent avoir été auditionnés par le Parlement au titre de la psychanalyse, de la psychiatrie et de la psychologie. Il est remarquable qu'aucun praticien membre de l'AMP ne l'ait été. Comment l'expliquer, sinon par notre trop grande discrétion ? Dès lors que le savoir psychanalytique est de plus en plus sollicité dans le débat public, et que nous nous tenons d'habitude sur la réserve, nous laissons de plus hardis que nous avoir libre carrière. À nous de faire en sorte qu'à l'avenir, notre voix soit mieux entendue.

Pour en revenir à la brochure, sa préface, rédigée par Bernard-Henri Lévy et par moi-même, vous apprendra pourquoi nous avons décidé de prendre position ensemble. S'engager est naturel au philosophe. Mais, pour être psychanalyste, on n'en est pas moins républicain.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, les assurances de ma haute considération.

Jacques-Alain Miller

Textes en Lacan Quotidien